-

Interview Jacques Legros


Pour cette dernière parution de la Wellnews avant l’été, nous avons rencontré Jacques Legros, journaliste et présentateur à la télévision depuis 16 ans. Comment jongle-t-il entre son métier, et sa position de chef d’entreprise ? Un passionné qui ne compte pas ses heures, et qui ne manque pas de projets !

On vous a vu sur LCI, sur TF1, vous avez produit des émissions (France 3, M6) présenté des journaux télévisés, des émissions en prime time… Vous êtes un passionné qui donne l’impression de se tourner de plus en plus vers l’animation…, êtes vous désormais plutôt journaliste ou plutôt animateur ?

Depuis que je fais ce métier dans l’audiovisuel, je suis à la fois animateur et journaliste.
J’y suis entré comme animateur, je suis ensuite très vite devenu journaliste, puis animateur, puis journaliste à nouveau etc…
J’ai toujours oscillé entre les deux.

Je suis incapable de choisir … Ce qui m’intéresse c’est le média, et ce que l’on peut en faire, tant en tant que journaliste qu’en tant qu’animateur.

Fondamentalement, je suis plutôt journaliste et l’animation est pour moi une sorte d’amusement par rapport à ce métier. Certes une récréation, mais conduite de manière extrêmement rigoureuse.

Finalement je ne me pose pas la question, quand je présente le journal je suis 100% journaliste, et l’animation ne m’effleure même pas. Mais à l’inverse quand je suis animateur, je conserve instinctivement mes réflexes de journaliste.

Nous découvrons également votre passion pour le vin, et pour la région bordelaise dans laquelle vous êtes établi. Un agenda bien chargé entre cette passion, les présentations du 13h sur TF1, et les émissions que vous animez (Suspect n°1 sur TMC, les 30 histoires les plus spectaculaires,…)… Un secret ?

Je suis en permanence soit dans un avion, soit dans un train soit dans une voiture.
Ce sont mes trois bureaux. Je suis complètement équipé mobile parce que je suis toujours en déplacement. C’est très compliqué et c’est une gymnastique permanente.

J’ai trois boulots à plein temps. Ma position de chef d’entreprise (ndlr : vignoble) me demande beaucoup d’investissement. D’autre part mon métier de journaliste me demande d’être constamment en alerte sur l’information. Sans oublier tout le reste, la communication, les photos, les tournages…

Le problème c’est que tout cela me passionne beaucoup, je ne souffre pas de cet emploi du temps chargé !

De nouveaux projets pour la rentrée ?

Des projets ? J’ai toujours des projets.
J’ai beaucoup de projets en production dans le cadre de VIGNEetVIN production : des programmes courts, des 52 minutes, des séries… on a vraiment beaucoup d’ambition pour cette nouvelle chaine.

Biographie en bref
Jacques Legros est né en janvier 1951 dans le Pas de Calais.
Arrivé à Paris, son bac en poche, et passionné depuis longtemps par l’univers de la presse, Jacques Legros fait ses premières armes dans le journal La Tribune des Nations où il rédige ses premiers articles. Plus tard, après des études de droit à la Sorbonne et un poste d’ingénieur civil à la Délégation Générale de l’Armement, Jacques Legros décide de tout plaquer pour vivre de sa passion : l’audiovisuel. Il devient alors rapidement animateur pour des radios locales de Radio France (lancement de Radio France Vaucluse, du réseau France Bleu) et oriente rapidement sa carrière vers le journalisme, chez France Inter, (lancement de France Info), puis chez RTL pendant 8 ans, puis Directeur Adjoint de LCI.
Il devient ensuite successivement Directeur des Rédactions du groupe Endemol, suivi d’un retour chez TF1 avec l’animation de plein les yeux et la présentation du journal (depuis 14 ans). Jacques est également producteur et animateurs de nombreuses émissions (notamment « Suspect n°1 », le nouveau magazine de TMC)

Interview Jacques Legros

juillet 1, 2012 3:00 Publié par

Pour cette dernière parution de la Wellnews avant l’été, nous avons rencontré Jacques Legros, journaliste et présentateur à la télévision depuis 16 ans. Comment jongle-t-il entre son métier, et sa position de chef d’entreprise ? Un passionné qui ne compte pas ses heures, et qui ne manque pas de projets !

On vous a vu sur LCI, sur TF1, vous avez produit des émissions (France 3, M6) présenté des journaux télévisés, des émissions en prime time… Vous êtes un passionné qui donne l’impression de se tourner de plus en plus vers l’animation…, êtes vous désormais plutôt journaliste ou plutôt animateur ?

Depuis que je fais ce métier dans l’audiovisuel, je suis à la fois animateur et journaliste.
J’y suis entré comme animateur, je suis ensuite très vite devenu journaliste, puis animateur, puis journaliste à nouveau etc…
J’ai toujours oscillé entre les deux.

Je suis incapable de choisir … Ce qui m’intéresse c’est le média, et ce que l’on peut en faire, tant en tant que journaliste qu’en tant qu’animateur.

Fondamentalement, je suis plutôt journaliste et l’animation est pour moi une sorte d’amusement par rapport à ce métier. Certes une récréation, mais conduite de manière extrêmement rigoureuse.

Finalement je ne me pose pas la question, quand je présente le journal je suis 100% journaliste, et l’animation ne m’effleure même pas. Mais à l’inverse quand je suis animateur, je conserve instinctivement mes réflexes de journaliste.

Nous découvrons également votre passion pour le vin, et pour la région bordelaise dans laquelle vous êtes établi. Un agenda bien chargé entre cette passion, les présentations du 13h sur TF1, et les émissions que vous animez (Suspect n°1 sur TMC, les 30 histoires les plus spectaculaires,…)… Un secret ?

Je suis en permanence soit dans un avion, soit dans un train soit dans une voiture.
Ce sont mes trois bureaux. Je suis complètement équipé mobile parce que je suis toujours en déplacement. C’est très compliqué et c’est une gymnastique permanente.

J’ai trois boulots à plein temps. Ma position de chef d’entreprise (ndlr : vignoble) me demande beaucoup d’investissement. D’autre part mon métier de journaliste me demande d’être constamment en alerte sur l’information. Sans oublier tout le reste, la communication, les photos, les tournages…

Le problème c’est que tout cela me passionne beaucoup, je ne souffre pas de cet emploi du temps chargé !

De nouveaux projets pour la rentrée ?

Des projets ? J’ai toujours des projets.
J’ai beaucoup de projets en production dans le cadre de VIGNEetVIN production : des programmes courts, des 52 minutes, des séries… on a vraiment beaucoup d’ambition pour cette nouvelle chaine.

Biographie en bref
Jacques Legros est né en janvier 1951 dans le Pas de Calais.
Arrivé à Paris, son bac en poche, et passionné depuis longtemps par l’univers de la presse, Jacques Legros fait ses premières armes dans le journal La Tribune des Nations où il rédige ses premiers articles. Plus tard, après des études de droit à la Sorbonne et un poste d’ingénieur civil à la Délégation Générale de l’Armement, Jacques Legros décide de tout plaquer pour vivre de sa passion : l’audiovisuel. Il devient alors rapidement animateur pour des radios locales de Radio France (lancement de Radio France Vaucluse, du réseau France Bleu) et oriente rapidement sa carrière vers le journalisme, chez France Inter, (lancement de France Info), puis chez RTL pendant 8 ans, puis Directeur Adjoint de LCI.
Il devient ensuite successivement Directeur des Rédactions du groupe Endemol, suivi d’un retour chez TF1 avec l’animation de plein les yeux et la présentation du journal (depuis 14 ans). Jacques est également producteur et animateurs de nombreuses émissions (notamment « Suspect n°1 », le nouveau magazine de TMC)

Classés dans :,

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.