Isabelle Ithurburu, journaliste sur Canal+

isabelle ithurburucanal+Rencontre avec une passionnée, devenue en quelques années l’une des figures de proue de la chaîne Canal + et Canal + Sport. Isabelle Ithurburu, journaliste recrutée « pour son panache » nous raconte son parcours, pour le moins singulier !

Vous présentez avec brio Jour de rugby sur Canal +. Vous interviewez les joueurs en bord de terrain. On vous a également vu présenter le tournoi de Wimbledon et une émission documentaire Grand Format sur Canal+ Sport. Qu’est ce qui a fait naitre votre intérêt pour le journalisme et comment êtes-vous devenue journaliste et présentatrice sur Canal+ ?

« Je n’avais jamais imaginé être un jour journaliste ou présentatrice. J’ai toujours été une grande consommatrice de sport à la télé, et dans les stades, mais j’ai par ailleurs choisi la voie du commerce international. Après une licence professionnelle « Responsable Export Trilingue », j’ai logiquement commencé à travailler dans ce secteur. C’est pour des raisons personnelles que j’ai déménagé dans la capitale, où j’ai rencontré un proche du Directeur Général de la chaine Infosport+, la chaine d’infos sportives du groupe Canal+. Il m’a expliqué que la chaine cherchait une nouvelle tête, passionnée de sport, qui ne soit justement pas issue de la filière journalisme, pour panacher l’antenne… J’ai sauté sur l’occasion, sans aucune certitude, mais avec beaucoup de curiosité. Après plusieurs entretiens, j’ai eu le poste, en échange d’une formation intensive de 3 mois aux rudiments du journalisme (montage de sujets, travail de la voix, tests caméra, etc.) 5 ans plus tard, je présente le rugby sur Canal+, mon sport de prédilection… C’est assez incroyable pour moi, même après tout ce temps !
J’ai toujours été quelqu’un de très raisonnable, mais parfois c’est bien de laisser la raison de côté et de tenter des choses ; à force de travail, ça peut payer ! »

Pourquoi selon vous les femmes réussissent si bien dans les émissions sportives et ont en 1 an « trusté » toutes les rédactions ?

« Je pense que les femmes réussissaient aussi bien avant, elles étaient juste moins nombreuses, donc on n’en parlait moins qu’aujourd’hui. La société en général évolue, et même si l’égalité homme/femme est toujours un rêve, on a fait énormément de progrès ! Le sport et le journalisme sportif suivent cette tendance, et plus il y aura de femmes à l’antenne, plus il y aura de jeunes filles dans les écoles de journalisme. Mais si vous trouvez que les femmes « trustent » les rédactions, je vous invite à venir visiter nos infrastructures, vous verrez qu’on est encore bien rares dans les couloirs du service des sports ! Ce qui est vrai, c’est qu’on est plus nombreuses à l’antenne. Et je ne pense pas que ce soit seulement pour une question d’esthétique, en tout cas pas lorsqu’une femme est à la tête d’une émission phare. Par contre, à compétences égales, je peux comprendre qu’un directeur de chaine choisisse de mettre une femme plutôt qu’un homme à l’antenne. C’est trouver ça bizarre qui serait inquiétant ! (rires) »

Vous véhiculez une image glamour et participez de ce fait à la popularité des émissions que vous animez. Est-il difficile au quotidien d’évoluer dans un milieu masculin ?

« J’ai commencé sur Infosport+, où j’ai fait mes classes, pendant 3 ans. L’écriture et la présentation de journaux 5 jours/7, toute l’année, avec peu de moyens. Ça a été une formidable expérience, qui m’a beaucoup appris, et qui m’a surtout donné la crédibilité pour aller plus loin. Aujourd’hui, j’anime des émissions sur Canal+, autour du rugby essentiellement, un sport réputé macho ! Alors la petite robe et les escarpins, c’était osé, surtout que ce n’est pas dans mes habitudes vestimentaires au départ ! Mais je voulais prouver que l’image qu’on a de ce sport est fausse, et je savais que si la jeune femme en petite robe était acceptée à la tête de Jour de Rugby, alors ce serait la meilleure preuve.
Je croise nos abonnés chaque semaine sur les stades (où je troque mes robes pour des doudounes et des bottes de pluie), et leurs commentaires sont très positifs. Pour ce qui est de mes collègues, ils me connaissaient avant, grâce à Infosport, et ils m’ont très bien accueillie. Du moment qu’on est passionné, qu’on ne ment pas, et qu’on travaille pour apprendre et progresser, tout se passe bien, qu’on soit un homme ou une femme ! »

Bio en Bref
Isabelle Ithurburu, née le 24 février 1983 à Pau est une journaliste sportive et animatrice française de télévision : Journaliste sportive sur Canal+, Présentatrice de « Jour de Rugby » chaque samedi 22h35 sur Canal+ et de La Séance Rugby chaque mercredi soir sur Canal+Sport. Intervieweuse bord terrain le vendredi soir sur Canal+Sport.