Le Crédit Coopératif, une banque au service d’une économie respectueuse des personnes

credit-coopLe Crédit Coopératif, banque coopérative, spécialiste de l’accompagnement des PME-PMI, coopératives, associations, acteurs de l’économie sociale et solidaire et des particuliers qui en sont proches, a été créé à la fin du 19è siècle par des coopérateurs pour faciliter leur accession au crédit. Le Crédit Coopérati est une banque au service d’une économie respectueuse des personnes. Reposant sur un maillage de 70 agences en France, il veut exercer son métier de banquier dans une logique de réponse aux besoins de ses clients. Il a avec eux une relation partenariale et durable car, en raison de sa nature coopérative, ils sont à la fois clients et associés.

Le Crédit Coopératif a une longue expérience de l’accompagnement des entreprises et de leurs groupements, des coopératives, des PME-PMI, des mutuelles, des associations et organismes d’intérêt général, des entrepreneurs sociaux, et des particuliers séduits par ses engagements en matière de finance solidaire.

Wellcom met en place un programme de relations presse visant principalement à développer la visibilité du Crédit Coopératif auprès de ses différents publics, en mettant en avant son expertise, ses offres et ses valeurs fortes, fondées sur les principes de la coopération.

-

Jean-Louis BANCEL, Président du Crédit Coopératif


jean louis bancelcredit-coopSon parcours :
Titulaire d’une licence de droit des affaires et d’un DESS de droit public, diplômé d’HEC et ancien élève de l’ENA, Jean-Louis BANCEL a débuté sa carrière au ministère de l’Economie, des Finances et du Budget. Il mène ensuite sa carrière dans l’administration financière et la sphère des mutuelles d’assurances (GEMA) et de prévoyance. Successivement chef de cabinet, puis directeur de cabinet du secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, chargé de l’Economie, des Finances et du Budget, chargé de la Consommation, il est, entre 1998 et 2004, Directeur général de la Mutualité Française. Entre janvier 2005 et mai 2009, Jean-Louis BANCEL est vice-président délégué du Groupe Crédit Coopératif, dont il était administrateur depuis 1999 au titre de la FNMF. En mai 2009, Jean-Louis BANCEL a été élu à la présidence du Crédit Coopératif, et en septembre 2009, à la présidence de BTP Banque. Il est, par ailleurs, vice-président de la Commission des normes comptables privées depuis 2008 et Président de l’Association internationale des banques coopératives (AIBC) depuis 2006.

Ses perspectives pour le Crédit Coopératif :
Le Crédit Coopératif un groupe fidèle à ses valeurs, à sa vocation à être une banque utile, mais un groupe qui grandit… dans tous les sens du terme. Son succès réside dans un mélange de spécificités, de compétences humaines et de technologies. Les hommes changent, la technologie évolue vite, mais les spécificités demeurent. Il faut trouver des voies pour croître, tout en restant coopératifs et humains en traduisant en actes la dimension coopérative, en rendant des comptes au Conseil d’administration et à tous les sociétaires. Cette transparence doit se traduire, au quotidien, par la lisibilité des actions et une préoccupation constante pour la qualité de la relation client. Les clientèles existantes vont évoluer puisque le monde bouge. Certaines ont de réelles opportunités dans le monde qui sortira de cette crise, et qui doit accorder plus de place aux activités de la société civile. Pour d’autres, la situation économique est dure, le Crédit Coopératif doit les aider. Banque utile, elle doit accompagner, éclairer la route des clients sociétaires. Elle doit également aider à faire naître de nouvelles formes d’entreprendre, c’est pour cela que c’est une banque qui milite pour le développement. Quant aux particuliers, ils sont, eux aussi, un des éléments de cette différence. Par ailleurs, l’ouverture à l’international, et surtout à l’Europe, est cruciale. Le Crédit Coopératif s’est fixé, dans Coopéraction 2015, des objectifs dans ce domaine.
-

Arrivée de l’Index International des Valeurs Corporate® 2009

wellcomLes ValeursWellcom, a le plaisir d’annoncer la publication de : l’Index International des Valeurs Corporate® 2009, le mardi 20 octobre 2009.

Grandes tendances 2009, analyse des évolutions avec l’Index 2006… cette nouvelle édition du baromètre réalisé par Wellcom avec le concours de son réseau international ECCO, décrypte les valeurs choisies par les entreprises à l’international.

11 pays étudiés, 3726 entreprises interrogées sur 14 secteurs d’activité, autant d’éléments qui font de cette étude la photographie des valeurs au niveau international. Pour plus d’informations sur cette étude contactez l’agence wellcom.

Le Rendez-vous International VAD e-commerce Les 13, 14 et 15 octobre 2009 – Lille Grand Palais

image Salon-VAD-2008vadPour sa 13ème édition, le salon VAD, dont Wellcom est en charge des relations presse, devient le Rendez-vous International VAD e-commerce, pour être en phase avec les mutations de l’industrie multicanal.
Organisé par Reed Expositions, cet événement annuel réunira l’ensemble des acteurs proposant des solutions multicanal dédiées à la vente à distance et au e-commerce. Il s’adresse à toutes les entreprises qui veulent développer leurs services et accroître leurs chiffres d’affaires par la vente à distance et le commerce en ligne.

Avec plus de 250 exposants attendus, l’édition 2009 propose une offre claire et efficace avec deux pôles d’expertises complémentaires :

  • « VAD Multicanal World »
    Rassemblant les spécialistes des solutions multicanal pour vendre à distance : marketing direct, impression, routage, logistique et e-logistique, marketing mobile, mailing…
  • « E-Commerce World »
    Avec les meilleurs experts en 2.0, catalogue et e-catalogue, communication on line, e-merchandising, e-logistique, référencement, réseaux sociaux, search engine marketing, tracking, webmarketing…

Inédit pour l’édition 2009, le salon crée un espace Innovations, articulé autour du « Parcours de l’acheteur à distance » organisé avec le soutien du Conseil Régional Nord – Pas de Calais, le Showroom La Poste, le studio EuraTechnologies et un espace de démonstration pour conforter l’interactivité du salon.

Maîtriser, anticiper, innover pour mieux vendre à distance… tels sont les mots d’ordre de cette édition 2009. Sur trois jours, le salon offre une vision à 360° des tendances, des solutions et des techniques de pointe du multicanal et du e-commerce.

Plus d’information sur www.vad-ecommerce.com.

Laboratoires Lehning

Comment établir et crédibiliser l’image d’un laboratoire pharmaceutique résolument tourné vers la médecine naturelle ? C’est le défi relevé par Wellcom pour les Laboratoires Lehning à travers une vaste campagne de communication déclinée sur différents media online et offline : spot TV, annonce presse et site web.

[flashvideo file= »videos/200910lehning.flv » /]

Powerday, un projet d’envergure internationale !

Fort du succès de la première édition, Ineum Consulting, dont Wellcom gère les relations presse, renouvelle l’expérience en organisant le 16 octobre prochain la 2ème édition de son Powerday avec l’ensemble de ses bureaux étrangers. Tous les collaborateurs du cabinet Ineum Consulting, qu’ils soient en France ou à l’étranger, seront mobilisés autour cette opération.
L’initiative, née de la volonté du cabinet de consacrer du temps à des actions caritatives, est menée en partenariat avec Unis-Cité, l’association pionnière du service civil volontaire. Le concept est simple : l’entreprise offre une journée entière à ses 1 300 salariés pour s’engager autour de plus de 50 projets en lien avec la solidarité et l’environnement.

Cette année, les collaborateurs d’Ineum Consulting participeront à des projets autour des thèmes suivants : le mécénat de compétences, l’insertion des jeunes, le social et l’intergénérationnel, le handicap, l’environnement et le patrimoine. Pour le Powerday 2009, Ineum Consulting a notamment mis l’accent sur des projets d’aide aux non voyants et de mécénat de compétences.

ineumpowerdayPour pouvoir partager cette belle aventure humaine avec le plus grand nombre, Ineum Consulting a créé un blog totalement dédié : « le Blog Powerday » : http://powerday.over-blog.com. Ainsi, en quelques clics, on découvre les projets sélectionnés, les associations partenaires de l’opération, les témoignages et autres retours d’expériences des collaborateurs du cabinet, des photos et des vidéos de l’édition précédente … que ce soit en France ou à l’international. De nouvelles vocations pourront peut être naître également parmi les internautes qui rejoindront le profil Facebook du Powerday !

« Chez Ineum Consulting nous avons décidé d’arrêter de rêver à ce que l’on voudrait faire, et faire ce que l’on dit ! Le Powerday porte notre signature : un événement international qui reflète l’ensemble de nos valeurs. Dans chacun des projets qui seront menés le 16 octobre prochain, nos collaborateurs auront à cœur de partager et transmettre des connaissances voire des compétences pour soutenir une cause ou un projet, durant toute une journée. Le succès rencontré en interne lors de la première édition, qui a d’ailleurs fait naître quelques vocations, nous a conforté dans le fait d’offrir une journée supplémentaire. Se consacrer aux autres pour redonner du sens aux valeurs humaines, telle est la vision partagée par l’ensemble des collaborateurs du cabinet » explique Miguel de Fontenay, Président Directeur d’Ineum Consulting.

Pour en savoir plus www.ineumconsulting.com.

5ème SEMAINE NATIONALE DU REIN – Mes reins, j’y tiens, j’en prends soin !

image fnairla semaine du reinLes maladies rénales touchent près de 3 millions de personnes en France et restent pourtant mal connues du grand public. Pour encourager la prévention de ces maladies, la Fédération Nationale d’Aide aux Insuffisants Rénaux (FNAIR) organise pour la 5ème année consécutive la Semaine Nationale du Rein du 3 au 11 octobre 2009.

La FNAIR, dont Wellcom est en charge des relations presse depuis 5 ans, a pour objectif d’informer et sensibiliser les Français à ce problème majeur, afin de favoriser la prévention et la prise en charge précoce des maladies des reins.

Des opérations de dépistage se déroulent partout en France avec la participation active et conjointe des unités de dialyse et de néphrologie ainsi que des laboratoires d’analyses de biologie médicale privés et publics.

Pour obtenir tous les renseignements sur les lieux de dépistage et l’information, rendez vous sur le site www.semainedurein.fr.

Les Français exigeants envers les services financiers et Internet

L’innovation est un levier d’image à activer en priorité pour certains secteurs… C’est ce qui ressort d’une étude TNS-Sofres publiée en septembre dernier, et qui a été réalisée en mai 2009 à l’occasion de la 3ème édition des Trophées du Management de l’Innovation. Principaux objectifs de cette étude : mesurer la satisfaction des consommateurs vis-à-vis de l’offre des principaux secteurs de l’économie, évaluer l’importance de l’innovation dans la perception de ces secteurs, et identifier les attentes non satisfaites des consommateurs et les champs d’innovation qui en découlent pour les entreprises. Résultats : pour 47% des Français, la crise a déjà changé leurs pratiques de consommation (contre 37% estimant ne pas vouloir changer de pratiques). Ce qui se concrétise pas une réduction des dépenses déjà effectives (56% ont déjà commencé à réduire leurs dépenses). Prudence oblige, 65% des consommateurs achètent uniquement des produits qu’ils connaissent bien et dont ils sont sûrs. Toutefois, ils sont également en quête de nouveauté. En effet, 47% d’entre eux recherchent des produits ou marques qu’ils ne connaissent ou ne consomment pas ainsi que des nouveaux produits ou marques qui correspondent à leurs nouvelles habitudes de consommation. Enfin, les consommateurs ont été interrogés sur l’importance de l’innovation et leurs attentes en matière d’innovation dans chaque secteur. Ce croisement a permis de constituer un « mapping » qui place les services financiers et les fournisseurs d’accès à Internet comme les plus attendus en matière d’innovation et dont l’innovation est perçue comme importante.

AD Consultem, expert dans le domaine du financement

adconsultemCréée en 2005 par Carole ATTAL, AD CONSULTEM est spécialisée dans le domaine du financement et de la mobilisation d’aides publiques aux entreprises (subventions, prêts, avances remboursables, crédit d’impôt). En effet, près de 6.000 aides et subventions existent à l’échelle régionale, nationale et européenne pour accompagner financièrement les entrepreneurs dans le développement de leur entreprise et beaucoup l’ignore. AD CONSULTEM propose ainsi aux entreprises, l’identification des dispositifs auxquelles elles sont éligibles, la constitution du dossier et son suivi jusqu’au versement de la subvention.

Afin d’optimiser son référencement auprès des médias clés et développer sa notoriété sur le marché français, AD CONSULTEM vient de confier ses relations presse à Wellcom.

François Kermoal juge « les rentrées » de la Com’


Interview de François Kermoal, Directeur des rédactions Stratégies/Cosmétique France & International

francois kermoalstrategiesUn vent de reprise souffle aux Etats-Unis ; en France, les chiffres de la publicité remontent… La rentrée sera-t-elle porteuse des meilleurs espoirs dans le domaine de la communication ? Wellnews a demandé à François Kermoal, Directeur des rédactions Stratégies/Cosmétique France & International, d’interpréter les quelques signes qui nous parviennent.
Titulaire d’un DEA en études anglophones, François Kermoal débute en 1984 à Bordeaux, en tant que correspondant pour diverses publications. Entre 1988 et 1996, il travaillera pour Stratégies Rhône-Alpes, Décision Medias et le Nouvel Economiste. Il entre en 1996 à Stratégies, l’un des deux grands titres de référence de la communication, pour occuper les fonctions de rédacteur en chef adjoint, puis rédacteur en chef (1998) et accède à la direction de la rédaction en 2000. Il est, en parallèle, éditeur délégué du mensuel en anglais Stratégies Europe (2000-2001) et auteur de « Mieux connaître ses lecteurs » (Editions du CFPJ, 1994, 2004).

A en croire les derniers chiffres de l’institut d’études TNS Media Intelligence (juillet 2009), le marché publicitaire semble reprendre des couleurs. Le signe d’une reprise durable ou un simple soubresaut passager ?
J’aimerais bien le savoir, comme beaucoup de monde je pense… Cela étant dit, c’est plutôt encourageant et peut-être le signe que l’on va enfin entrer dans un nouveau cercle vertueux. Croisons les doigts. En même temps, la pub est tout sauf un gadget. C’est l’un des moteurs de l’économie. Pour vendre, il faut faire de la pub… Ca fait quelques siècles que ça dure.

La crise est-elle en passe de devenir elle-même un véhicule de communication universel, un ressort de pub – particulièrement décalé – comme on a commencé à le voir avec les traders ? Ou peut-on craindre une certaine lassitude de la part des consommateurs ?
Les publicitaires aiment bien s’emparer des sujets d’actualité. Et les Français aiment bien se moquer de l’autorité : les gendarmes, les banques… De plus, ils ont toujours eu un rapport très compliqué avec l’argent. En France, l’argent, c’est sale. Du coup, les traders sont des boucs émissaires faciles. En même temps, c’est du billard, du grand Guignol. Les banques font tout pour se faire détester. Provisionner un milliard d’euros de bonus ou je ne sais plus combien pour ses traders en pleine crise, il faut oser… Ce n’est pas ce que l’on appelle avoir le sens des situations.

Comme annoncé en août, la part budgétaire que les ménages français consacrent aux dépenses de presse et de livres a baissé d’un tiers depuis 1970. Que doit-on penser de l’avenir de la presse payante ?
Que le porte-monnaie des Français n’est pas un puits sans fond. J’imagine que dans le même temps, les dépenses consacrées aux nouvelles technologies, téléphone portable ou internet, Ipod, etc. ont explosé. La presse et le livre sont en concurrence avec d’autres dépenses. Les consommateurs font des arbitrages, souvent au détriment de la presse, d’ailleurs. Cela oblige tous les éditeurs à se remettre en question. Pour eux, la monétisation de l’information est le grand dossier du moment. Pour l’instant, personne n’a trouvé la formule miracle. Cette formule miracle existe-t-elle ? Pas sûr que la réponse soit unique. On va certainement s’acheminer vers des modèles mixtes payants/gratuits. Peut-être aussi que demain, on ne paiera plus seulement pour de l’information, mais un ensemble de services associés. C’est loin d’être gagné mais personne, citoyens ou entreprises, n’a intérêt à ce que l’information de qualité disparaisse. Or, cette information coûte cher à produire… A nous de faire en sorte de maintenir sa valeur d’usage.