Les stratégies de Relations publics

La question mérite d’être posée : peut- on parler de stratégie lorsque l’on parle de relations ?
Celles-ci ne sont-elles pas par nature dépendantes de chaque individu avec lesquels on entretient justement une relation ? Ne faudrait-il pas dès lors parler de tactique de relations publics plutôt que de stratégie ?

Stratégie Relations Publics

Cela serait faire l’impasse sur la raison d’être même des relations publics, qui est de répondre à des enjeux. Pas plus que l’on ne communique pour « se faire plaisir », on n’entreprend des relations publics dans le but d’entretenir de « bonnes relations ». On se lance dans un (ou des) programme(s) de relations publics pour répondre à des enjeux : être accepté, se faire comprendre, se faire reconnaître et apprécier, se développer, recruter, lancer des produits ou des services, de nouvelles offres… Tout cela ne s’improvise pas.

Il convient donc de se fixer des objectifs clairs, de définir une stratégie générale au regard de l’environnement concurrentiel, du contexte sociétal et parfois même politique, de concevoir une stratégie de contenus, d’élaborer des dispositifs, d’établir des moyens, de mesurer des résultats en termes d’effets sur les opinions, sur le chiffre d’affaire, sur le recrutement, sur le cours de bourse… Et enfin de prévoir d’éventuelles mesures correctives.

Elaborer une stratégie de relations publics demande beaucoup plus d’expertise et de savoir-faire que l’ancien vocable de relations publiques (qui sous-entendait avec maladresse relations en public) ne laissait entrevoir.

L’expertise de relations avec les publics demande à la fois une bonne culture générale, des compétences en sociologie et en psychologie, une sérieuse culture économique , une vraie culture des médias, une connaissance suffisamment approfondie des réseaux sociaux, une expérience indispensable des relations publics et de l’influence exercée pendant plusieurs années en France et à l’international, qui aura permis de couvrir des sujets aussi variés que le corporate, le marketing, la marque, la communication financière, la communication de crise, les affaires publiques et le lobbying, la prise de parole, le média-training le tout avec une dose essentielle de créativité et de bon sens.

LES STRATÉGIES D’OPINIONS

Les stratégies d’opinion reposent sur un constat de base : quel que soit le sujet, nous n’en avons pas tous la même opinion. Et l’opinion est une matière complexe constituée de croyances personnelles, de valeurs et de convictions, quand il ne s’agit pas de certitudes.Wellcom a développé une méthodologie exclusive baptisée « High-Touch® » qui permet d’appréhender avec efficacité les stratégies d’opinion.

C’est une méthodologie en plusieurs étapes. Premier temps il s’agit de déterminer de façon plus ou moins intuitive ou de façon objective à l’aide d’études, les grands courants d’opinions et d’attitudes pour les classer en cinq grandes catégories des opposants les plus actifs aux soutiens les plus militants. Deuxième temps, à partir d’une typologie de discours, d’établir des stratégies adaptées c’est-à-dire à partir d’une stratégie générale, des déclinaisons dans leur forme adaptées à chaque typologie.

Rien de magique mais beaucoup d’expertise, de savoir-faire et de précision dans l’exécution sont naturellement nécessaires pour que ces stratégies permettent à chaque partie prenante de se sentir écoutée, comprise et entendue.

LES STRATÉGIES DE CONTENUS

Des contenus sans stratégie sont aussi utiles qu’un train de marchandises sans locomotive.
Il n’y a aucune chance qu’il arrive à destination et apporte ce qu’il contient à ses destinataires.Pour définir une stratégie de contenus, il convient d’avoir une vision suffisamment claire des enjeux, des publics visés et du contexte dans lequel doit s’inscrire cette stratégie.  A partir de cette vision, il conviendra de déterminer les types de contenus et les formats qui seront à même de retenir l’attention des publics visés et d’atteindre ou de contribuer à atteindre les objectifs fixés.

Il s’agit donc à partir de cette stratégie, d’analyser les contenus disponibles, les types contenus à créer et les contenus à sourcer, d’organiser, de hiérarchiser, de planifier… En un mot : de structurer.