Facebook Vs Twitter : la guerre continue !

En ce mois de Juin, Facebook a multiplié les annonces afin de perfectionner son offre et renforcer l’expérience utilisateur. Des nouveautés qui ont pour but, non dissimulé, de rattraper le retard pris sur le réseau qui gazouille.

Ainsi, mi-juin Facebook a annoncé l’intégration des Hashtags (#), où en français dans le texte, des mots-dièse, comme le souhaite la commission générale de terminologie et de néologie, chargée d’enrichir la langue française. Ainsi, comme sur Twitter ou encore Google +, les membres du réseau bleu pourront plus aisément participer à des discussions publiques et découvrir l’ensemble des citations sur un sujet spécifique. D’autres fonctionnalités devraient être ajoutées « dans les semaines et mois à venir », comme par exemple la possibilité de consulter des tendances en fonction des hashtags les plus utilisés, exactement comme sur Twitter…

Huit jours après, Mark Zuckerberg, conjointement avec Kevin Systrom, PDG d’Instagram, a dévoilé une nouvelle fonctionnalité pour Instagram : l’introduction de la vidéo sur le réseau social de partage de photo.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, Instagram s’impose comme une véritable solution concurrente de Vine lancé par Twitter. En effet, la solution proposée par Instagram est bien plus riche. A l’inverse de Vine, qui autorise des vidéos de 6 secondes, Instagram lui permet de faire des vidéos de 15, la durée parfaite selon son PDG : « c’est suffisamment long pour réaliser des vidéos créatives, et suffisamment court pour ne pas poser de problèmes de chargement ». Une durée qui n’est pas sans rappeler celle, plus classique, d’un traditionnel spot de publicité. De plus, l’application permet à l’utilisateur de modifier sa vidéo au fil de ses prises, de revenir en arrière, de supprimer les parties qui ne lui plaisent pas ou encore de rajouter l’un des 13 filtres spécialement créés. Enfin, l’utilisateur peut sélectionner la photo qu’il souhaite en guise de couverture de vidéo. Une véritable offre à valeur ajoutée pour les marques qui ont adoptées très vite cette nouveauté. Une réalité confirmée par les chiffres du rapport mené sur la question par SimplyMeasured.

instagram Video

Bref, Facebook marche directement sur les platebandes de Twitter. Loin d’être innovant, Facebook devient un suiveur avec des moyens colossaux. Bien que l’innovation ne soit pas une fin en soi, au contraire. C’est la mise en application, tout comme sa mise en scène, de l’innovation qui fait la différence. Ici, Apple ne contredira pas ces mots. Il est légitime de regretter un manque d’audace.

Twiiter n’est cependant pas en reste et ne se contente pas d’encaisser. Il innove ! Twitter a précisé, que dès la fin de l’année, il permettra aux marques, et notamment aux magasins, de diffuser des publicités sponsorisées en fonction de la géolocalisation de l’utilisateur. En fonction de la position du membre du réseau, des tweets géo-targetés apparaitront sur le fil d’actualité de ce dernier. Véritable call-to-action, ces tweets joueront un rôle stratégique dans le renforcement du drive-to-store.

De plus, fin mai, Twitter a annoncé un nouveau format les TV ad targeting. Ce format a pour ambition d’étendre l’expérience entre une marque et son fan en prolongeant sa campagne TV sur Twitter. Une innovation qui permettra au message d’être plus engageant, plus interactif. Une interaction, est c’est là tout l’intérêt, qui sera surtout mesurable grâce à un tableau de bord de suivi. Les TV ad targeting détecteront automatiquement la diffusion d’une campagne TV et les conversations générées autour de ce programme. Ce format est actuellement en phase beta aux Etats-Unis.

Twitter et Facebook se livrent donc une guerre acharnée, guidée par une course à l’innovation. Il est cependant impératif de noter que sur cette question Twitter apparait comme véritablement innovant.

Facebook Vs Twitter : la guerre continue !

juillet 1, 2013 9:25 Publié par

En ce mois de Juin, Facebook a multiplié les annonces afin de perfectionner son offre et renforcer l’expérience utilisateur. Des nouveautés qui ont pour but, non dissimulé, de rattraper le retard pris sur le réseau qui gazouille.

Ainsi, mi-juin Facebook a annoncé l’intégration des Hashtags (#), où en français dans le texte, des mots-dièse, comme le souhaite la commission générale de terminologie et de néologie, chargée d’enrichir la langue française. Ainsi, comme sur Twitter ou encore Google +, les membres du réseau bleu pourront plus aisément participer à des discussions publiques et découvrir l’ensemble des citations sur un sujet spécifique. D’autres fonctionnalités devraient être ajoutées « dans les semaines et mois à venir », comme par exemple la possibilité de consulter des tendances en fonction des hashtags les plus utilisés, exactement comme sur Twitter…

Huit jours après, Mark Zuckerberg, conjointement avec Kevin Systrom, PDG d’Instagram, a dévoilé une nouvelle fonctionnalité pour Instagram : l’introduction de la vidéo sur le réseau social de partage de photo.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, Instagram s’impose comme une véritable solution concurrente de Vine lancé par Twitter. En effet, la solution proposée par Instagram est bien plus riche. A l’inverse de Vine, qui autorise des vidéos de 6 secondes, Instagram lui permet de faire des vidéos de 15, la durée parfaite selon son PDG : « c’est suffisamment long pour réaliser des vidéos créatives, et suffisamment court pour ne pas poser de problèmes de chargement ». Une durée qui n’est pas sans rappeler celle, plus classique, d’un traditionnel spot de publicité. De plus, l’application permet à l’utilisateur de modifier sa vidéo au fil de ses prises, de revenir en arrière, de supprimer les parties qui ne lui plaisent pas ou encore de rajouter l’un des 13 filtres spécialement créés. Enfin, l’utilisateur peut sélectionner la photo qu’il souhaite en guise de couverture de vidéo. Une véritable offre à valeur ajoutée pour les marques qui ont adoptées très vite cette nouveauté. Une réalité confirmée par les chiffres du rapport mené sur la question par SimplyMeasured.

instagram Video

Bref, Facebook marche directement sur les platebandes de Twitter. Loin d’être innovant, Facebook devient un suiveur avec des moyens colossaux. Bien que l’innovation ne soit pas une fin en soi, au contraire. C’est la mise en application, tout comme sa mise en scène, de l’innovation qui fait la différence. Ici, Apple ne contredira pas ces mots. Il est légitime de regretter un manque d’audace.

Twiiter n’est cependant pas en reste et ne se contente pas d’encaisser. Il innove ! Twitter a précisé, que dès la fin de l’année, il permettra aux marques, et notamment aux magasins, de diffuser des publicités sponsorisées en fonction de la géolocalisation de l’utilisateur. En fonction de la position du membre du réseau, des tweets géo-targetés apparaitront sur le fil d’actualité de ce dernier. Véritable call-to-action, ces tweets joueront un rôle stratégique dans le renforcement du drive-to-store.

De plus, fin mai, Twitter a annoncé un nouveau format les TV ad targeting. Ce format a pour ambition d’étendre l’expérience entre une marque et son fan en prolongeant sa campagne TV sur Twitter. Une innovation qui permettra au message d’être plus engageant, plus interactif. Une interaction, est c’est là tout l’intérêt, qui sera surtout mesurable grâce à un tableau de bord de suivi. Les TV ad targeting détecteront automatiquement la diffusion d’une campagne TV et les conversations générées autour de ce programme. Ce format est actuellement en phase beta aux Etats-Unis.

Twitter et Facebook se livrent donc une guerre acharnée, guidée par une course à l’innovation. Il est cependant impératif de noter que sur cette question Twitter apparait comme véritablement innovant.

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.