Football et communication : ça match !

A chaque fin de match de l’Equipe de France c’est la même routine : journalistes et commentateurs sportifs s’emploient à décortiquer la communication du sélectionneur et de ses joueurs. Quels joueurs vont prendre la parole ? A quel moment ? Que vont-ils poster sur les réseaux sociaux ? Et en cette période de coupe de monde, les footballeurs n’y échappent pas non plus.

Football et communication

Une communication qui se verrouilleUne communication qui se verrouille

Récemment, c’est le feuilleton Antoine Griezmann qui s’est clôturé d’une surprenante manière. On vous la fait courte : depuis plusieurs semaine l’attaquant français entretenait le mystère sur son éventuel transfert du club de l’Atlético Madrid au FC Barcelone. Finalement, le 14 juin l’annonce est tombée : Grizou reste chez les madrilènes. Une annonce faite lors d’une conférence de presse ? Pas du tout : c’est à travers un documentaire, façon télé-réalité confession, d’une durée de 52 minutes, qu’Antoine Griezmann a révélé sa décision. Un véritable show télévisé surréaliste qui est venu clore un feuilleton savamment orchestré par Griezmann lui-même, qui s’employait à entretenir le suspense à chacune de ses interventions publiques.

Loin d’être anecdotique, cette opération symbolise à quel point le football n’échappe plus à des logiques de communication professionnelles. Car à l’heure où les transferts des joueurs se chiffrent en centaines de millions d’euros, et où les relations entre journalistes et footballeurs sont loin d’être au beau fixe, la moindre prise de parole est scrutée à la loupe. D’où la nécessité pour les clubs et sélections nationales de verrouiller leur communication, voire même de créer de véritables entreprises pour gérer leur image comme l’a entrepris l’argentin Lionel Messi.

Les réseaux sociaux bousculent la donneLes réseaux sociaux bousculent la donne

Mais les réseaux sociaux ne risquent-ils pas de venir chambouler ces communications verrouillées ? Cette nouvelle ère augmente la portée des déclarations des footballeurs, qui ne sont pas à l’abri de provoquer tollés et polémiques en tout genre. On se souvient du footballeur Serge Aurier insultant son entraîneur lors d’un live sur la plateforme Periscope, ou encore le blackface d’Antoine Griezmann (toujours lui) diffusé sur Twitter. Maintenant que les sportifs ne s’expriment plus uniquement à travers des conférences de presse cadrées où les questions sont triées sur le volet, et les attachés de presse sur le qui-vive, les risques de couacs et de dérapages hantent les esprits des dirigeants.

Face à cette situation, certaines agences n’ont pas hésité à saisir la balle au bond, et se sont spécialisées dans la communication des sportifs de haut niveau sur les réseaux sociaux. Chaque Tweet ou post Facebook est calibré pour ne susciter ni vague, ni polémique stérile. Un business qui ne fait que croître à mesure que la communication se digitalise. Les agences ont un coup à jouer.