3 questions à Jérôme Bonaldi


Après une formation au CFJ (Centre de Formation des Journalistes), Jérôme Bonaldi démarre sa carrière journalistique en 1976 à France Inter puis pendant 17 ans à Canal +. Depuis 2001, il co-anime avec Eglantine Emeyé  » On vous dit pourquoi « , le magazine de la science sur France 2, un dimanche par mois. Et on le retrouve aussi, bien sûr, du lundi au vendredi à 7h25 pour  » L’objet du jour  » sur Europe 1.

Wellcom : Qu’est ce qui vous anime ?
Jérôme Bonaldi :
Tout ce qui est nouveau parce que la nouveauté c’est le pied des neurones, le trip des synapses. Derrière les nouveautés, il y a des inventeurs, de la science, de la technologie, de la sociologie, de l’agroalimentaire, des sciences humaines, de l’économie… Pour moi, c’est comme une histoire drôle : 50% de plaisir, c’est quand on me la raconte. 50% du plaisir restant, c’est de la raconter à mon tour, de faire comprendre, de partager le plaisir. Et pour faire comprendre une nouveauté il faut simplifier. C’est pourquoi, je rentre par l’objet et non par le sujet. Pour exemple, si je vous parle du  » sucre inverti  » scientifiquement vous décrocherez au bout de quelques secondes. En revanche, si je vous parle d’une nouvelle pâtisserie résolument bonne et que je vous explique que c’est grâce aux vertus du sucre inverti qui augmente le moelleux et qui permet une très belle coloration à la cuisson, je suis sûr que vous m’écouterez différemment et lorsque l’on vous parlera du sucre inverti vous saurez de quoi il s’agit !

W. : Et où trouvez vous toutes ces nouveautés ?
J.B. : Pour  » l’objet du jour « , je dois trouver des nouveautés dans tous les domaines : l’écologie, l’alimentaire, le textile, les médias, le design, le blanc/brun, la téléphonie… Et ma meilleure alliée, c’est la presse spécialisée. Souvent, les annonceurs négligent cette presse là alors que c’est une source d’info merveilleuse. Je cours bien sûr les salons, les expos, les foires , vais aux conférences de presse, je surfe sur Internet et utilise les dossiers de presse que je reçois… quand ils sont bien faits c’est-à-dire quand ils donnent plusieurs clés d’entrée. Je suis aussi à l’écoute des appels des attachées de presse lorsqu’elles ont des idées, des sujets à me proposer. Mais je dois avouer que bien souvent, je tombe sur des demoiselles ou messieurs (plus rares) qui ne connaissent même pas le contenu de ma rubrique et ne l’ont d’ailleurs jamais écoutée. Je ne leur jette pas la pierre car ils (ou elles) n’ont pas le temps d’avoir cette démarche là. J’invite surtout les annonceurs à investir davantage dans les relations presse, à donner les moyens aux agences de bien travailler. En France, on compte 1 attachée de presse pour 4 journalistes alors qu’aux Etats-Unis c’est l’inverse, il y a 4 attachés de presse pour un journaliste. Cherchez l’erreur…

W. : Vous parlez de façon passionnée de votre métier mais quelles sont vos passions extra-professionnelles ?
J.B. : Après avoir collectionné des objets encombrants, aujourd’hui je collectionne les petits objets : les livres scientifiques pour enfants, les toupies, les flip-books (folioscopes en français), les crayons noirs, les illusions d’optique, les jouets scientifiques… Je suis un collectionneur dans l’âme, je collectionne les collections.

Mode d’emploi

Randstad4ème groupe de travail temporaire à l’échelle internationale, Randstad est le 7ème acteur sur le marché français avec 170 agences en France, 700 salariés permanents, 12 000 intérimaires/jour. Face aux grands généralistes, Randstad se développe en particulier sur les marchés de niche requérant des profils spécialisés, de l’électricité au transport en passant par le téléservice, les aéroports et la comptabilité. Pour valoriser ses spécificités et asseoir son positionnement, Randstad vient de recruter Wellcom pour ses relations presse à l’année.

-

L’innovation financière au service des entrepreneurs


 

La croissance des entreprises cotées nécessite de nouvelles ressources en capitaux. Un produit financier innovant a pris le relais des opérations financières classiques : L’OBSAR. L’Obligation à Bons de Souscription d’Actions Remboursables a permis aux entreprises de faire appel aux marchés financiers dans de très bonnes conditions pour financer leur croissance, notamment externe, et optimiser leur endettement.
Pour nous parler du marché de l’OBSAR, Thomas Bouvet, Directeur associé d’EuropeOffering. Cette société, cliente de Wellcom, vient d’organiser sous le haut patronage de Christian Poncelet, Président du Sénat, avec la Banque Sanpaolo, le Groupe Caisse d’Epargne et en association avec Euronext, Moquet Borde, PKF et HEC la conférence  » OBSAR 2004  » :

 » Les crises sont souvent source de créativité et d’innovations dont les meilleures perdurent après avoir montré leur efficacité. Il en va ainsi du marché de l’OSBAR, apparu en février 2002. Celui-ci s’est développé en réponse à la conjoncture boursière et à la difficulté pour les sociétés de lever des fonds en bourse dans des conditions acceptables. EuropeOffering est à l’origine de la création du marché des OBSAR début 2002, et a conseillé les trois quarts des sociétés qui y ont eu recours. Emission après émission, EuropeOffering a donc développé une expertise unique, en affinant les différents paramètres des OBSAR, en faisant évoluer, en accord avec les autorités de marché, les processus d’émission et, bien sûr, en aidant les entreprises à obtenir les meilleures conditions auprès des banques souscrivant les OBSAR. Un positionnement qui permet à EuropeOffering, en toute légitimité, d’être le porte-voix de ce produit et d’en assurer, en quelque sorte, la communication. EuropeOffering multiplie aujourd’hui les actions pour mieux faire connaître les opportunités de l’OBSAR aux entrepreneurs. Elle a d’ailleurs, été à l’initiative de la conférence « Obsar 2004 » au Sénat le 18 mars dernier. Une manifestation que la presse a appréciée puisque ce sont une vingtaine de journalistes qui se sont déplacés et nous en sommes ravis. Nous capitalisons énormément sur les relations presse, via le savoir-faire de Wellcom. Il y a beaucoup de choses à dire sur l’OBSAR. C’est un produit qui vit, qui évolue, qui innove. EuropeOffering a lancé le site d’informations www.obsar.com, développé par Wellcom. Le visiter est aussi une obligation !  »

A propos d’Europe Offering :Créée en janvier 2000, EuropeOffering est une société indépendante d’ingénierie financière qui conçoit et mène à bien des opérations financières innovantes pour les entreprises, puis les conseille sur les acquisitions qu’elles réalisent grâce aux fonds levés. EuropeOffering a ainsi souhaité offrir aux entreprises en développement un moyen de financer leur croissance ou d’optimiser leur endettement existant. A cet effet, EuropeOffering a été le Conseil des sociétés qui ont eu recours au Marché des OBSAR dans 9 des 12 émissions réalisées depuis 2 ans. BRIME TECHNOLOGIES, PROLOGUE SOFTWARE, HIGH CO., ASSYSTEM, GFI INFORMATIQUE, QUANTEL, SAVEURS DE FRANCE-BROSSARD et EUROPACORP ont été les bénéficiaires de ces émissions.

A vos marques, prêts ? Connectez !

En étroite coopération avec le Ministère délégué à l’enseignement scolaire, le Sénat invite 150 jeunes à accéder à l’e-connaissance en participant aux Défis du Net Citoyens. Cette manifestation sera l’événement phare de la 7ème Fête de l’Internet qui se déroulera du 29 mars au 4 avril 2004. Pour lutter contre l’exclusion, réduire la fracture numérique et combattre l’ignorance, le Sénat s’engage activement auprès des jeunes afin de leur permettre d’accéder à la connaissance et aux technologies de l’information. 150 écoliers, collégiens et lycéens scolarisés en zone d’éducation prioritaire sont invités à participer, le samedi 3 avril au Sénat, à la 2ème édition des Défis du Net Citoyens. Wellcom est en charge de la médiatisation de cet événement.

1ère signature électronique

Crée en 1997, Adesium est un acteur majeur de la sécurité électronique spécialisé dans la dématérialisation et la signature électronique. Adesium propose une gamme complète qui joue sur la complémentarité, composée des offres my SIGN et solutions Aliso. Implanté en Ile-de-France et en Auvergne, Adesium se compose de plus de 650 personnes. En 2002, son chiffre d’affaires s’élève à 9,6 millions d’euros. Afin d’accompagner son développement sur un marché en pleine croissance, Adesium a confié ses relations presse à Wellcom.

Communication dynamique

Mirane qui propose des solutions d’affichage sur écrans plasma, Lcd, moniteurs TV qui remplacent la traditionnelle publicité sur lieu de vente, a engagé pour cette année un programme de relations presse avec Wellcom. Ces solutions s’appuient sur un outil de communication innovant, simple d’utilisation et personnalisable développé par la société : le logiciel Mirane qui permet à ses utilisateurs d’animer à distance un réseau de points de vente géographiquement éloignés. L’offre de Mirane est une véritable réponse aux attentes marketing des commerçants, organismes publics, réseaux de magasins, restaurants qui ont des besoins de publicité de plus en plus ciblée dans le temps, l’espace et le contenu et plus généralement à tous ceux qui offrent un lieu d’attente pour distraire un public captif.

Droit de « citer »

Issy Media, société d’économie mixte en charge de la communication de la ville d’Issy-les-Moulineaux, vient de charger Wellcom de la médiatisation d’opérations ponctuelles organisées par la ville telles que  » la Semaine Culturelle Coréenne du 3 au 10 avril prochain  » et de la communication presse du 5ème Forum Mondial iDémocratie, qui regroupe chaque année des centaines de professionnels, de personnalités du monde politique, des organisations et des associations, des chercheurs et des décideurs au niveau français et international, pour échanger sur le thème de l’e-démocratie.

PLV, ILV…CQFD !

Le salon Popai Europe Communication Point de Vente 2004, se déroulera cette année les 3, 4 et 5 novembre prochains à Paris expo, Portes de Versailles, et réunira l’ensemble des acteurs européens du secteur de la PLV, ILV, merchandising, architecture et mobilier commercial … et présentera les évolutions techniques et esthétiques qui font l’actualité de ce marché. Ce salon abritera également le concours Popai Europe Awards avec plus de 400 matériels en compétition. Organisé par Reed Expositions France, leader sur le marché français de l’organisation de salons, Popai Europe Communication Point de Vente est le principal rendez-vous des professionnels et utilisateurs de communication sur le point de vente. Pour l’édition 2004, Reed Expositions France a confié ses relations presse à l’agence Wellcom.

Self logo

Vauconsant, leader français des meubles de self-service s’adresse aussi bien au restaurant d’entreprise, à la restauration commerciale, qu’à des établissements scolaires privés ou hospitaliers… Entreprise familiale basée à Nancy, Vaucausant, fort de quelques évolutions, a décidé dans sa dynamique commerciale de se donner un nouveau ton graphique et a choisi Wellcom pour la refonte de son logo et le chartage institutionnel de l’ensemble de ses documents éditoriaux.

Communicor devient filiale de Wellcom

Wellcom vient de faire l’acquisition de l’agence de relations publiques, Communicor.

Ce rapprochement signe la volonté de développement de Wellcom dans le secteur du tourisme et de l’industrie.
Créée en 1998 par Tony Hardingham, l’agence Communicor est spécialisée en relations presse, marketing et communication institutionnelle. L’agence Communicor a une véritable dimension à l’international et fait partie des réseaux PRGN (basé aux Etats-Unis) et IPRN (Royaume-Uni). Parmi les clients de Communicor : l’Office de Tourisme d’Australie, Lutron (Système de contrôle d’éclairage), différentes divisions de Kimberly Clark, Vocollect , Rentokil , Selle Royale , …