Tendances

Comme toute grande nouveauté sociétale, l’Internet s’est longtemps heurté à de profonds vides juridiques, un phénomène qui tend fort heureusement à disparaître avec les années puisqu’il incombe à la loi de mettre bon ordre au sein d’un espace où l’anarchie peut très vite régner en l’absence de tout contrôle. Avec la multiplication des blogs, il fallait bien que quelques dérives apparaissent et que les malicieux auteurs se voient sanctionner par le gendarme du Net.

A la barre, des blogs réalisés par des entreprises qui se font passer pour des particuliers, des blogueurs ou consommateurs dont le goût étonnamment très prononcé pour un produit ou un service pousse à la suspicion. On a ainsi vu de grandes enseignes (Vichy, Sony Ericsson, Wal-Mart, Oakley, Nissan, etc.) usurper l’outil blog à des fins commerciales fort peu transparentes qui n’ont pas échappé aux autorités grâce à la directive 2005/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2005 relative « aux pratiques commerciales déloyales des entreprises vis-à-vis des consommateurs ».

Voilà les sociétés commerciales prévenues : l’édition de faux blogs destinés à tromper le consommateur est un délit passible de poursuites.

Tendances

janvier 9, 2008 11:43 Publié par

Comme toute grande nouveauté sociétale, l’Internet s’est longtemps heurté à de profonds vides juridiques, un phénomène qui tend fort heureusement à disparaître avec les années puisqu’il incombe à la loi de mettre bon ordre au sein d’un espace où l’anarchie peut très vite régner en l’absence de tout contrôle. Avec la multiplication des blogs, il fallait bien que quelques dérives apparaissent et que les malicieux auteurs se voient sanctionner par le gendarme du Net.

A la barre, des blogs réalisés par des entreprises qui se font passer pour des particuliers, des blogueurs ou consommateurs dont le goût étonnamment très prononcé pour un produit ou un service pousse à la suspicion. On a ainsi vu de grandes enseignes (Vichy, Sony Ericsson, Wal-Mart, Oakley, Nissan, etc.) usurper l’outil blog à des fins commerciales fort peu transparentes qui n’ont pas échappé aux autorités grâce à la directive 2005/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2005 relative « aux pratiques commerciales déloyales des entreprises vis-à-vis des consommateurs ».

Voilà les sociétés commerciales prévenues : l’édition de faux blogs destinés à tromper le consommateur est un délit passible de poursuites.

Tags : ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.