Les Français plébiscitent l’administration électronique

L’usage croissant et la satisfaction des internautes utilisant les sites des services publics se confirment… C’est ce qui ressort de l’étude annuelle menée par TNS Sofres pour Capgemini Consulting. Malgré ces bons résultats, parmi les principaux enseignements de cette enquête, l’institut d’études pointe néanmoins une faiblesse dans l’attractivité de l’administration électronique française. Les services publics en ligne pourraient, en effet, encore améliorer leur offre et la sécurisation des échanges, et réduire le fossé numérique. Toutefois, si les utilisateurs sont toujours plus nombreux et globalement plus satisfaits, il s’agit toujours de la même frange de population : plutôt des femmes, urbaines, ayant fait des études supérieures. A noter que les sites les plus visités en 2008 ont été les sites des impôts (impots.gouv.fr), ceux des mairies et organismes publics locaux, celui de l’ANPE et ceux des services sociaux.

Pour améliorer les services en ligne et offrir un service public plus efficace, la Direction générale de la modernisation de l’Etat (DGME), qui accompagne les ministères dans la mise en œuvre de la révision générale des politiques publiques, pilote le dispositif d’écoute « Ensemble simplifions » lancé depuis un an auprès des particuliers et des entreprises. Il vise à recueillir les besoins et les attentes des usagers pour définir avec eux les chantiers prioritaires à mener en matière de simplification des démarches administratives.

Plus d’information sur l’étude TNS Sofres, cliquez ici.
Plus d’information sur la DGME, cliquez ici.