Qu’est-ce qui préoccupe les Français en ce moment ?

La nouvelle vague du baromètre des préoccupations réalisée par TNS Sofres pour La Croix et Covéa Finance enregistre d’importantes modifications dans la hiérarchie : après le chômage et l’emploi, qui conserve sa 1ère place (75 %, +2 points), la santé et la qualité des soins (57 %, +3 points) prend le pas sur le financement des retraites (53 %, -5 points). En 4ème position, l’école et la qualité de l’enseignement progresse fortement (47 %, +8 points) et devance à présent les inégalités sociales (44 %, stable) et l’évolution du pouvoir d’achat (43 %, -4 points). Après une hausse quasi continue depuis janvier (+16 points) des craintes liées au financement des retraites, le recul des préoccupations à ce sujet en novembre (53 % de citations, -5 points) traduit un certain essoufflement dans l’opinion. Le vote du projet de réforme par le Sénat et le Parlement a ainsi pu avoir un double effet : d’une part calmer les inquiétudes de ceux qui le soutenaient (-9 points à 53 % chez les sympathisants de droite) et d’autre part donner le sentiment à une partie de la population que le sujet était clos (-11 points à 55 % chez les ouvriers). On observe en novembre un record des préoccupations liées à l’école et la qualité de l’enseignement (+8 points à 47 %), imputable davantage aux limites du service minimum d’accueil dans les écoles lors des grèves et surtout à une préoccupation plus large liée à l’avenir de la jeunesse qu’à une crainte liée à l’enseignement dispensé en tant que tel (le terrain de l’enquête a eu lieu avant la médiatisation de la pétition contre la diminution de l’enseignement scientifique).

Qu’est-ce qui préoccupe les Français en ce moment ?

décembre 1, 2010 8:15 Publié par

La nouvelle vague du baromètre des préoccupations réalisée par TNS Sofres pour La Croix et Covéa Finance enregistre d’importantes modifications dans la hiérarchie : après le chômage et l’emploi, qui conserve sa 1ère place (75 %, +2 points), la santé et la qualité des soins (57 %, +3 points) prend le pas sur le financement des retraites (53 %, -5 points). En 4ème position, l’école et la qualité de l’enseignement progresse fortement (47 %, +8 points) et devance à présent les inégalités sociales (44 %, stable) et l’évolution du pouvoir d’achat (43 %, -4 points). Après une hausse quasi continue depuis janvier (+16 points) des craintes liées au financement des retraites, le recul des préoccupations à ce sujet en novembre (53 % de citations, -5 points) traduit un certain essoufflement dans l’opinion. Le vote du projet de réforme par le Sénat et le Parlement a ainsi pu avoir un double effet : d’une part calmer les inquiétudes de ceux qui le soutenaient (-9 points à 53 % chez les sympathisants de droite) et d’autre part donner le sentiment à une partie de la population que le sujet était clos (-11 points à 55 % chez les ouvriers). On observe en novembre un record des préoccupations liées à l’école et la qualité de l’enseignement (+8 points à 47 %), imputable davantage aux limites du service minimum d’accueil dans les écoles lors des grèves et surtout à une préoccupation plus large liée à l’avenir de la jeunesse qu’à une crainte liée à l’enseignement dispensé en tant que tel (le terrain de l’enquête a eu lieu avant la médiatisation de la pétition contre la diminution de l’enseignement scientifique).

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.