Tablette or not Tablette ?

Si vous vous posez encore la question, les chiffres parlent d’eux même : Tablette !
En effet, malgré une année baissière pour les ventes de biens technologiques en France (-4,7% par rapport à 2010), les tablettes continuent d’envahir nos foyers. Avec 1,5 million d’unités vendues en 2011, le phénomène est loin de prendre fin, le cabinet d’études GFK s’attend en 2012 à un doublement des ventes de ces terminaux. 525.000 foyers prévoient de s’équiper en tablette d’ici 6 mois.

Comme pour toutes les nouvelles technologies ce qui les rend si indispensables c’est leur caractère addictif, après les consoles, les téléphones portables et la nomophobie (no mobile phobie ou peur de ne pas avoir son téléphone portable à portée de main) bienvenu dans l’ère de la tablette. Selon une étude de l’agence Fullsix menée en octobre 2010, ces « nomophobes » prendraient leur tablette en main dix fois par jour en moyenne et y passeraient au total près de deux heures sur la même journée.

Avec 1 million d’unités vendues en 28 jours, l’iPad a été un énorme succès dès son lancement. Mais ce n’était que le début, si Apple a surenchéri avec l’IPad 2, et bientôt l’IPad 3, les autres acteurs du secteur proposent aussi leurs tablettes, le Kindle d’Amazon, la Galaxy Tab de Samsung ou Archos 80, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets… enfin presque.

La marque à la pomme reste le leader en proposant de multiples opportunités tant pour les consommateurs que pour les professionnels. Une fois de plus Apple a su comprendre le marché et se l’approprier puisque c’est une part de marché estimée à 44% qui lui est attribuée pour l’année 2012 (étude GFK).

Le phénomène est si important que plusieurs éditeurs et constructeurs, et en particulier Apple, parlent même de l’avènement d’une « ère Post-PC ». Mais ne nous hâtons pas trop vite, nous n’en sommes pas encore là. Le cabinet américain IDC est formel, la tablette reste un outil complémentaire et n’a pas vocation à remplacer quoi que ce soit ! « Avec tout le respect pour Mr Jobs, nous ne sommes pas dans l’ère Post-PC. Nous sommes dans ce que j’appelle l’ère PC-plus, c’est-à-dire des personnes qui détiennent un PC plus d’autres terminaux » explique ainsi Bob O’Donnell, analyste pour IDC.
A quand la « Notabphobie » ?

Tablette or not Tablette ?

mars 1, 2012 10:30 Publié par

Si vous vous posez encore la question, les chiffres parlent d’eux même : Tablette !
En effet, malgré une année baissière pour les ventes de biens technologiques en France (-4,7% par rapport à 2010), les tablettes continuent d’envahir nos foyers. Avec 1,5 million d’unités vendues en 2011, le phénomène est loin de prendre fin, le cabinet d’études GFK s’attend en 2012 à un doublement des ventes de ces terminaux. 525.000 foyers prévoient de s’équiper en tablette d’ici 6 mois.

Comme pour toutes les nouvelles technologies ce qui les rend si indispensables c’est leur caractère addictif, après les consoles, les téléphones portables et la nomophobie (no mobile phobie ou peur de ne pas avoir son téléphone portable à portée de main) bienvenu dans l’ère de la tablette. Selon une étude de l’agence Fullsix menée en octobre 2010, ces « nomophobes » prendraient leur tablette en main dix fois par jour en moyenne et y passeraient au total près de deux heures sur la même journée.

Avec 1 million d’unités vendues en 28 jours, l’iPad a été un énorme succès dès son lancement. Mais ce n’était que le début, si Apple a surenchéri avec l’IPad 2, et bientôt l’IPad 3, les autres acteurs du secteur proposent aussi leurs tablettes, le Kindle d’Amazon, la Galaxy Tab de Samsung ou Archos 80, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets… enfin presque.

La marque à la pomme reste le leader en proposant de multiples opportunités tant pour les consommateurs que pour les professionnels. Une fois de plus Apple a su comprendre le marché et se l’approprier puisque c’est une part de marché estimée à 44% qui lui est attribuée pour l’année 2012 (étude GFK).

Le phénomène est si important que plusieurs éditeurs et constructeurs, et en particulier Apple, parlent même de l’avènement d’une « ère Post-PC ». Mais ne nous hâtons pas trop vite, nous n’en sommes pas encore là. Le cabinet américain IDC est formel, la tablette reste un outil complémentaire et n’a pas vocation à remplacer quoi que ce soit ! « Avec tout le respect pour Mr Jobs, nous ne sommes pas dans l’ère Post-PC. Nous sommes dans ce que j’appelle l’ère PC-plus, c’est-à-dire des personnes qui détiennent un PC plus d’autres terminaux » explique ainsi Bob O’Donnell, analyste pour IDC.
A quand la « Notabphobie » ?

Tags : ,

Classés dans :

Cet article a été écrit par wellcom

Les commentaires sont fermés.