Réseaux sociaux, tous les mêmes

Il y a encore peu de temps les choses étaient claires, il y avait plusieurs réseaux sociaux mais chacun avait sa spécificité, son public, ses fonctionnalités. En bref un réseau social pour chaque chose et chaque chose a son réseau social.

Facebook pour parler avec ses amis, Twitter pour le microblogging, Linkedin et Viadeo pour le réseau professionnel, Copains d’avant pour retrouver ses camarades de classe, Instagram ou Pinterest pour les photos, MySpace pour les artistes et ainsi de suite.

Mais aujourd’hui, ce temps semble bien loin. On parle de convergence des contenus, de convergence des médias ou encore de convergence des écrans, il est donc temps de parler de la convergence des réseaux sociaux ou la volonté massive de tous les acteurs d’implémenter les fonctionnalités les plus populaires de leurs concurrents à leur plateforme.
Bien entendu, tous proposaient déjà la possibilité de diffuser des photos, de partager des liens, d’ajouter des contacts ou, à l’image de Foursquare, de se géolocaliser. Mais aujourd’hui ils n’hésitent plus à piquer à leurs rivaux les fonctionnalités qui les caractérisaient.

Ainsi Dick Costolo, le PDG de Twitter, a annoncé récemment le remplacement du bouton « Favoris » par un bouton « J’aime » pourtant très caractéristique de Facebook et souhaite maintenant lancer des filtres photos comme sur Instagram. Facebook rachète Instagram tout en lançant en parallèle Camera, une application quasi identique et ajoute à sa timeline le bouton « je veux » permettant, comme sur Fancy, d’acheter directement l’article sélectionné sur le site du vendeur. Ironie du sort puisque comme évoqué dans la Wellnews d’octobre, Fancy est déjà un doux mélange des principaux réseaux sociaux. Et le nouveau MySpace présenté par Justin Timberlake ressemble étrangement à Facebook, tout en gardant son ADN artistique.

A ce rythme, entre plagiats et rachats des acteurs les uns par les autres, on pourrait envisager l’avenir avec un seul réseau social qui regrouperait toute les fonctionnalités : des boards de photos, avec la possibilité d’acheter les objets y figurant, les timeline, la géolocalisation, le partage de liens, l’accès aux informations, les jeux…

A quand le super réseau social ? Mais surtout lequel serait susceptible d’y arriver…