Affaires publiques et lobbying

affpub

On se comprend

Affaires publiques et lobbying, kézako ?

Les termes « affaires publiques » et « lobbying » ne sont pas systématiquement distingués, particulièrement en dehors du monde anglo-saxon.

Le rapport aux décideurs, élus et pouvoirs publics, constitue un fil rouge : les « publics affairs » étant alors en amont du processus d’influence et le « lobbying » en aval.

Et concrètement ?…

Si les affaires publiques s’appliquent à la gestion de l’image et de la réputation auprès des décideurs publics ; le lobbying désigne, lui, les actions d’influence conduites par des représentants d’intérêts.

Ces deux méthodes partagent un objectif commun. Il s’agit d’intervenir dans le débat public,  dans  le processus  de décision publique,  dans l’élaboration des lois  et des normes afin de transmettre des informations et faire valoir des intérêts.

Qui utilise les affaires publiques et le lobbying ?

Potentiellement, tout le monde. On pense assez rapidement aux représentants d’une profession et aux grandes entreprises. Mais, les associations d’usagers, les organisations non gouvernementales et même les institutions publiques y ont recours. Ce sont des usages qui sont fréquemment intégrés aux stratégies de relations (aux) publics.

Et aujourd’hui ?

Les capitales mondiales du lobbying sont Washington et Bruxelles. La pratique est pleinement intégrée (et réglementée) dans l’univers anglo-saxon et à l’échelle européenne. En France, cette intégration est encore un processus inachevé. Elle progresse grâce aux démarches volontaristes de certains d’acteurs du secteur et par la réglementation, à l’instar de la mise en œuvre du récent registre des représentants d’intérêts.

On en parle

Bpifrance propose 420 millions d’euros de prêts à l’innovation aux PME et ETI françaises [FR/UE].  Dans le cadre du plan d’investissement européen, ces prêts « Innovation » et « Amorçage Investissement » pourront être octroyés dès le mois de mai aux entreprises.

L’Association des Régions de France souhaite participer à la relance de l’investissement dans les PME [FR]. Elle espère obtenir l’accord de l’État afin de doubler les montants de sa contribution au développement des PME et ETI.