Entreprises : affaires publiques et lobbying, quelles pratiques pour quels enjeux ?

Si les entreprises peuvent pressentir l’intérêt d’une stratégie d’influence en direction des décideurs publics, les objectifs à suivre et les pratiques associées ne sont pas toujours perçus clairement.
De même, les termes d’affaires publiques et de lobbying se trouvent souvent confondus.

Essayons d’y voir plus clair…

Un premier enjeu consiste à valoriser l’image de l’entreprise, générer des opinions positives
et susciter de l’engagement. Il s’agit notamment :

  • D’accroître la notoriété et l’attractivité de l’entreprise auprès des élus et des acteurs publics
    au niveau local, régional et national.
  • De construire et d’animer des partenariats avec les différents acteurs publics
    (collectivités, organismes, administrations..).
  • De faire le lien entre les attentes des élus (au niveau local et/ou national) et les chargés d’affaires de l’entreprise.

On parle alors « d’affaires publiques ».

Un deuxième enjeu consiste à anticiper les évolutions réglementaires et à réagir aux décisions publiques. Ce qui suppose notamment d’organiser une veille des thèmes et des prises de position liées aux activités et aux intérêts de l’entreprise.

Il s’agit ici « d’affaires publiques et de lobbying ».

Un troisième enjeu consiste enfin à défendre et à promouvoir directement les intérêts
de l’entreprise. Ce qui suppose notamment de :

  • Protéger l’environnement administratif, juridique et politique de l’entreprise.
  • Assurer la transmission des intérêts de l’entreprise auprès des décideurs publics
    dans le cadre de l’élaboration de la loi et de la réglementation.

On parle alors, au sens strict, de « lobbying ».

 

On l’entend

Bien que l’agenda législatif s’annonce déjà très chargé avec deux projets de lois de finance et la fin
de la loi santé, le numérique sera lui aussi de la partie. Il a longtemps été question d’une grande loi cadre mais ce seront finalement deux textes que l’exécutif présentera dans les prochains mois.
Le premier portera essentiellement sur les droits et libertés à l’ère du numérique, le second sur l’économie numérique. Le premier texte, porté par Axelle Lemaire sera présenté en Conseil des Ministres dès cet automne. Le second texte qui sera, lui, porté par Emmanuel Macron sera présenté début 2016. Ce texte dont l’objectif sera “de stimuler les créations d’entreprises et l’emploi
dans les technologies nouvelles en France” s’inscrira dans la continuité du texte relatif
à la croissance.

 

On en parle

Le CNN parie sur le numérique pour doper l’innovation et refonder l’action publique.
Le Conseil National du Numérique a remis jeudi 18 juin son rapport “Ambition numérique
à Manuel Valls. Issu d’une concertation nationale et du travail de 5000 contributeurs, ce document insiste sur 3 enjeux majeurs : la neutralité du net, la loyauté des plateformes et le rôle de l’Europe.

Le Gouvernement a présenté sa stratégie numérique [FR]. La stratégie numérique du Gouvernement, nourrie du rapport du CNN, repose sur 4 principes : Encourager la liberté d’innover, garantir les nouveaux droits du citoyen à l’ère numérique, garantir l’accès
de tous à internet, développer les services numériques de l’Etat.