Robots, notre humanité en pièces détachées ?

Chantée par Kraftwerk, personnage dans 2001 l’Odyssée de l’Espace de Kubrick, idole inquiétante dans Metropolis de Fritz Lang ou cyberpunk dans le Japon futuriste de Ghost in the Shell (1989), la figure du robot a fait fantasmer le XXe siècle. Nourrit-il, en creux, l’angoisse de la dépossession ? L’humanité sera-t-elle « libérée » du travail ou à l’inverse, exterminée par une machine qui, devenue intelligente et autonome, se retournera contre elle (Terminator) ? Simple sujet de fiction jusqu’à il y a peu, le robot et son intelligence artificielle sont devenus, d’évolutions industrielles en percées scientifiques, une réalité en ce début de XXe siècle.  En voici quelques-uns, sélectionnés sans algorithme par l’agence analogue.

par Pierre Marilly, chef de projet, agence analogue

Le grand voyageur

Parmi les émotions vécues sur internet ces derniers mois, on se souvient de la triste fin d’Hitchbot, parti du Canada avec pour seul bagage sa batterie (solaire) et sa liste de lieux à visiter, pris en charge par les automobilistes – épatés – qui le croisaient au bord de la route. Un projet fantastique qui s’est terminé abruptement pour le robot autostoppeur, vandalisé à Philadelphie après deux semaines seulement de périple américain. Hitchbot, inoffensif et sympathique, était aussi passé en Europe, et aura parcouru 10 000 km au total.

http://m.hitchbot.me/

Le plus humain

Apprendre en profondeur, devenir autonome, tirer des enseignements de ses erreurs ; c’est le schéma d’apprentissage de l’enfant humain, et c’est aussi un système d’algorithmes imaginé par les chercheurs de Berkeley qui permet au jeune BRETT d’apprendre à manipuler des cubes, des cylindres, et à devenir autonome. Vivement la crise d’adolescence : de nouveaux défis technologiques pour les techno-parents !

Le robot paysan

Grace à un œil couplé à une base de données photographique des plantes saines et malades, Bonirob est le premier robot apte à effectuer sélectivement le travail de traitement – mécanique ou chimique – des végétaux. Ce robot pourrait changer, selon son concepteur Bosch, le visage de l’agriculture. Sortir d’une agriculture intensive des traitements en ligne, qui épuisent et polluent les sols ? On encourage ! Mais encore faudra-t-il bien programmer Bonirob, pour qu’il ne se transforme pas en un Terminator campagnard de la faune et de la flore.

www.deepfield-robotics.com/en/BoniRob.html

Le meilleur ami de l’homme

Voici le chien d’avalanche dans sa version robotique :
HyQ, ou Big Dog, deux créations sur un même principe d’exosquelette : ces deux mécaniques ressemblent à de gros quadrupèdes – ce qui n’a pas manqué de faire le buzz pour Big Dog, avec une parodie hilarante. Leur application idéale, outre militaire : l’intervention rapide sur des terrains accidentés. Leur capacité de charge et leur robustesse en font des robots de premier secours idéaux.

Le BigDog original …

et son double parodique.