Mistral Gagnant

Stop. Arrêtons-nous un instant, pour repenser à avant. C’est en passant en revue nos souvenirs d’enfance qu’on se rend compte qu’ils sont teintés de marques. La vieille Renault Espace que nos parents utilisaient pour nous emmener en vacances, la bonne odeur de Nesquik avec ses bulles de chocolat délicieuses qui remontent à la surface. En y réfléchissant un peu on arrive assez facilement à associer une marque à chaque étape de notre vie… Certaines disparues restent mythiques, et font écho. FidoDido ou Blanc Bleu, ou encore les doses de Pez et son incontournable distributeur.

Les cigarettes en chocolat aussi. Ce sont des marques ou des produits qui étaient dans l’air du temps. Aujourd’hui et pour notre plus grand bonheur, la tendance est au vieux, au vintage et ça donne un air désuet tout à fait charmant. Ça fait aussi le bonheur des marques, qui rivalisent d’ingéniosité pour être sur le devant de la scène. Un exemple qui dure maintenant depuis quelques étés, la mode du « Spritz », cet apéritif alcoolisé qui envahit toutes les terrasses parisiennes.

La résurgence de l’ancien a un vrai capital sympathie auprès des consommateurs. Ils recherchent les histoires sincères et l’authenticité. Du côté des boissons non alcoolisées c’est Cacolac qui a su mettre en place une stratégie gagnante. L’entreprise a gagné son pari en relançant sa boisson mythique à base de lait et de cacao. Le chiffre d’affaires de la marque a progressé de 5% en 2016 pour atteindre 9,3 millions d’euros. K-Way est un autre exemple, celui d’une marque devenue bobo. Une marque imperméable au temps qui passe, avec à sa tête des entrepreneurs qui parient sur un retour gagnant.

Et ça marche. Pourquoi sommes-nous tant attachés à nos vieilles marques ? A l’heure où les technologies avancent à grande vitesse, il semble que la génération Y cherche à se replonger dans les bons vieux jours de son enfance. C’est le moment parfait pour les marques de s’accorder à cette tendance et de remémorer aux jeunes la belle époque. C’est ce qu’on appelle le marketing nostalgique ou rétromarketing, à la recherche du temps où tout était simple. Peut-être une façon de se rassurer en se disant que le temps ne passe pas ?