Cosmonaute
Cosmonaute
Cosmonaute

La communication interne doit revenir aux fondamentaux… avec sincérité

Si tout salarié a besoin d’empathie, ce qu’il recherche aujourd’hui est avant tout de la sincérité. Qu’il soit en télétravail, en activité partielle, ou contraint d’être sur son lieu de travail, il a envie qu’on lui donne des raisons d’y croire, de répondre avec rapidité et de prouver son utilité, selon Sylvie Aduriz, Directrice associée chez Wellcom. 

Que l’on parle de distanciation sociale ou physique, cette épidémie est révélatrice d’inquiétudes légitimes dues en partie à la désorganisation ou réorganisation du fonctionnement de l’entreprise. Dirigeants, managers, DRH, tous sont montés en première ligne pour tenter de répondre aux interrogations, aux peurs de leurs collaborateurs. Des salariés exposés à la superposition des informations parfois contradictoires et anxiogènes sur “ce qu’il faut faire”, portées par des médias, des réseaux sociaux, en quête de sensationnalisme. Si le risque de perte de confiance et de lien est réel avec ces médias et influenceurs de tous horizon, l’entreprise, si elle ne communique pas intelligiblement dans cette période, peut, elle aussi se retrouver déconnectée de la proximité nécessaire qu’elle entretien avec ses collaborateurs. 

Conserver ce lien de confiance qui fédère le collectif autour d’une vision et d’une mission qui a du sens, est le marqueur essentiel de la coopération utile entre les salariés, pour éviter l’éclatement de l’esprit d’équipes.

Si tout salarié a besoin d’empathie, ce qu’il recherche aujourd’hui est avant tout de la sincérité. Rester en contact, qu’il soit en télétravail, en activité partielle, ou contraint d’être sur son lieu de travail, il a envie qu’on lui donne des raisons d’y croire, de répondre avec rapidité et de prouver son utilité. 

Les entreprises veulent maintenant de la réactivité, de la vitesse d’exécution pour retrouver leurs parts de marchés perdues, les salariés sont les maillons essentiels de cette reprise attendue. 

Les managers, le middle management, ont un rôle de connecteur, ce sont les relais de la stratégie, des messages de la direction, de l’expression de la sincérité attendue. Leur enjeu sera de remettre en place des processus d’onboarding culturels, économiques et sociaux utilisés habituellement pour les nouveaux arrivants, à destination des collaborateurs présents depuis de longues années. 

Avec le redémarrage actuel, le collaborateur aura un choix binaire, partir ou .s’il sent qu’il appartient au groupe, que son attachement à son entreprise est reconnu, qu’il contribue à un projet global, alors son engagement sera de nouveau total, l’entreprise aura réussi à transmettre des valeurs, à donner du sens, à accompagner le changement et transformer la relation entre la marque et ses employés. 

 

La marque employeur devra dorénavant être plus réactive, plus sociale, plus durable, plus visible, et plus encore, sincère.