Comment penser sa stratégie de contenus ?

Vidéos, infographies, articles de blog, publications sur les réseaux sociaux : la stratégie de contenu d’une marque prend le plus souvent différentes formes. Pour ce faire, elle doit s’inscrire dans une stratégie de communication globale pensée de sorte que les messages véhiculés aient une grande cohérence et puissent produire du sens.

Que l’objectif soit de s’adresser à ses collaborateurs, ses clients ou ses partenaires, il est nécessaire d’avoir avant tout une bonne vision de son entreprise, son environnement et des publics auxquels on s’adresse.

Trois niveaux de contenus

Les contenus peuvent ainsi se structurer en trois typologies :

  • Ce qu’offre une marque, c’est-à-dire l’ensemble des contenus au niveau du marketing de l’entreprise : ses produits, ses services, ses nouvelles offres, voire ses promotions.
  • Son niveau d’expertise, soit les contenus liés au savoir-faire particulier à une organisation, un produit ou un service et à son environnement, ce qui inclue bien entendu ses travaux de recherche (fondamentale ou appliquée) et de développement, les expertises particulières portées par ses collaborateurs, ses protoypes, etc.
  • Son niveau institutionnel ou corporate, ou encore le cadre tangible et sociétal qui porte la pérennité de l’entreprise : son actionnariat, son cours de bourse si elle est cotée, ses actifs matériels et immatériels, ses ressources humaines, sa présence internationale…

Ces trois niveaux sont les fondamentaux d’une stratégie de contenus performante qui doit s’appuyer sur une ligne éditoriale clairement définie, en cohérence avec l’identité de la marque.

Contenus froids et contenus chauds

On parle de contenus froids lorsque l’on fait référence à des thématiques ou sujets intemporels, qui n’ont pas de rapport directs avec l’actualité. On peut ainsi ranger dans cette catégorie les plaquettes de type institutionnel, les livres blancs, le site internet. Ces contenus étant quasi permanent, il est essentiel d’en soigner particulièrement la qualité rédactionnelle.

Les contenus chauds sont quant à eux plus ponctuels, en lien avec un événement ou une actualité. Ils permettent de jouer sur l’intérêt de vos publics à un instant T, de leur fournir les réponses à leurs questions, et de les fidéliser en leur proposant des rendez-vous ponctuels.

Une stratégie de contenus efficace repose donc sur un juste équilibre entre contenus froids et contenus chauds selon l’entreprise et son environnement. Réaliser un planning de publications et/ou un annuaire listant les contacts utiles à la réalisation de ces contenus, constituent des leviers d’optimisation d’une bonne stratégie de communication.